Calfeutrage et imperméabilisation de vos fenêtres

calfeutrage

Le calfeutrage permet une réduction des fuites d’air qui peuvent représenter jusqu’à 25 % des pertes de chaleur dans une habitation. Cette mesure va donc naturellement avoir un impact sur la consommation énergétique de l’habitation avec une économie sur le chauffage qui dans le cas d’un chauffage électrique va avoir une conséquence notoire sur la facture d’électricité. Le calfeutrage est également une excellente solution pour imperméabiliser et réduire la pénétration de l’humidité dans le bâtiment ou dans l’isolation.

Détecter les zones de fuites

Détecter les zones de fuite d’air est la première étape qui va nous aider à réussir le calfeutrage. L’inspection visuelle va ensuite permettre la recherche de fuites, il faudra pour cela rechercher des fissures, des déchirures ou tout simplement des traces d’eau au niveau des fenêtres. Une astuce toute simple pourra également nous aider à trouver les fuites, il faut déplacer une bougie allumée ou une feuille de papier mince à proximité de la fenêtre. Une fuite même minime sera facilement détectée si la flamme ou la feuille bouge. Il est aussi possible de détecter les zones de fuite avec la présence d’une toile d’araignée parce que cet animal tisse le plus souvent là où il y a circulation une d’air pour pouvoir se nourrir.

Comment procéder pour le calfeutrage

Il faut d’abord nettoyer la partie de la fenêtre à traiter, enlever les débris d’anciens produits de calfeutrage, nettoyer la poussière et également les éclats de peinture. Les éléments les plus solides seront retirés avec un couteau et nettoyés avec une brosse pour bien lisser la surface à calfeutrer. En cas de présence de fentes larges, il faudra y insérer un matériau de remplissage comme un tampon ou une mousse. Avec une fenêtre endommagée, les parties détruites pourront être tout simplement remplacées. Le produit de calfeutrage sera ensuite ouvert et prêt à être utilisé avec un pistolet qui permet une application facile sur les coins. La pâte sera appliquée le long de la fissure ou du joint en appuyant sur la gâchette du pistolet. Pour bien faire pénétrer la pâte dans la fissure un petit bâton jetable pour bien remplir la fente de pâte.

Réaliser une belle finition

Après l’application de la pâte au pistolet, le relâchement de la gâchette doit être progressif pour éviter tous excès. Le joint mis devra être ensuite bien lissé à la main pour lui donner un bon aspect esthétique et aussi pour que le joint soit bien compact et résistant. Si la pâte de calfeutrage qui est utilisée est à base d’eau ou de silicone, il faudra tremper les doigts dans de l’eau savonneuse pour bien réussir le lissage. En effet, avec des doigts trempés dans cette eau la pâte ne pourra pas adhérer à la main ce qui va faciliter le lissage. Un calfeutrage bien réalisé va garantir une parfaite étanchéité aussi bien à l’air qu’à l’eau. Il faudra toutefois vérifier par les mêmes procédés nommés précédemment l’absence de fuite d’air sur les jointures. Avec une trousse de calfeutrage, la résolution des problèmes de fuites est facilement gérée en toutes circonstances.

 

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *